ELANCOACH est référencé FAFSEA Diagnostic RH et formation TPME

Elancoach est  référencé prestataire de diagnostic RH et formation TPME sur les années 2018 et 2019 pour les régions :  Grand Ouest / Normandie, Cœur de France et Bourgogne Franche Comté.

Identité numérique : votre empreinte « digitale »

Ne soyez pas surpris d’avoir le réflexe de taper le nom d’une société ou le nom d’un premier ou futur contact sur un moteur de recherche Internet. Que recherchez-vous ? Des informations sur une société ? Ses offres, son expertise, ses clients, ses valeurs, son bilan financier ? Recherchez-vous le parcours professionnel d’une personne, ses références, ses clients, des éléments qui vous ressemblent ou qui ont un écho avec vos valeurs, votre manière de voir et d’être dans le travail et dans la vie ?  Finalement, ces informations pourraient elles entrer en ligne de compte dans vos choix et décisions  professionnelles et personnelles ?

Réciproquement, vos clients, fournisseurs, collègues, partenaires et probablement vos futurs recruteurs peuvent être amenés à rechercher des informations sur vous. Quelles informations souhaitez-vous leur offrir et qui puissent renvoyer une image cohérente et positive de vous ?

Le reflet numérique que nous produisons sur la toile internet, par le biais d’un produit, d’une offre de service, d’une idée, d’un article, d’un commentaire sur un blog, d’une photographie, d’une vidéo, d’un CV, d’un résumé de parcours et de compétences sur des réseaux professionnels,  est dénommé identité numérique. C’est la construction digitale de votre identité numérique qui va avoir une conséquence sur votre image digitale.

Vous avez de nombreuses possibilités pour mettre en avant votre parcours professionnel. L’espace d’expression et de rayonnement offert par la toile est considérable et vous pouvez rapidement construire une identité numérique en quelques clics.  Construire son identité numérique ne se définit pas seulement par la capacité de chacun à maîtriser des outils internet. Il ne s’agit pas d’acquérir un savoir-faire technique. La profondeur et le sens des mots, expressions, symboliques, citations, images que vous allez laisser  sur la toile vont produire progressivement votre empreinte « digitale » positive ou pas, cohérente ou pas avec vous-même.

Si vous êtes à la recherche d’un poste ou d’une nouvelle opportunité professionnelle, votre empreinte « digitale »  peut faire la différence à condition qu’elle mette en lumière une image cohérente de vous-même et qu’elle puisse donner du sens et de la valeur à votre histoire professionnelle.  Nous ne sommes pas dans le registre du savoir-faire en communication ou en expression écrite, mais bien dans la profondeur et le sens que vous allez donner à votre identité numérique.


L’outplacement, la réponse adaptée aux besoins d’une population de plus en plus expérimentée

Résultats de l’étude en mai 2012 sur l’outplacement individuel des cadres par Syntec Conseil en Evolution Professionnelle.

La cible principale des missions d’outplacement demeure les collaborateurs de 35 à 50 ans, ayant bac+5 et entre 5 et 15 ans d’ancienneté dans leur entreprise. Depuis le lancement de l’enquête en 2000, la part relative des profils 35 – 50 ans et + 50 ans parmi les bénéficiaires d’outplacement continue de croitre, avec les enjeux de niveau de rémunération en conséquence (65% gagnent +50K€ annuel, dont 25% +100K€).

Dans ce contexte de crise économique, l’outplacement s’avère plus que jamais un levier efficace pour permettre à cette population hautement qualifiée et expérimentée de garantir au mieux le retour à l’emploi dans les meilleures conditions. En effet, malgré les difficultés économiques en 2012, les cabinets d’outplacement réussissent la double performance de maintenir :

  • une durée de reclassement inférieure à 12 mois pour 80% des candidats et moins de 9 mois pour 60% d’entre eux ;
  • un niveau de salaire supérieur ou équivalent au précédent poste pour 3 personnes sur 4.

Lire l’étude complète : SYNTEC_Etude_Outplacement_individuel_cadres_mai_2013

Un défi majeur des DRH en 2013 : l’engagement et l’adhésion des collaborateurs

ADP, leader des services de gestion des Ressources Humaines, de la Paie et de la Gestion Temps, livre une étude menée auprès de 1220 acteurs de la fonction Ressources Humaines en France.

61 % d’entre eux considère que l’en,jeu majeur  pour les 2 années à venir est l’engagement des collaborateurs. Les DRH souhaitent replacer l’humain au coeur de leurs organisations, pour remotiver les collaborateurs et ainsi influer de manière significative sur la compétitivité des entreprises.  Lire l’article de presse : defis-drh-2013-engagement-adhesion-des-collaborateurs.

ICF, EMCC, SFC lancent un site web commun sur le coaching professionnel en France

Les trois principales associations françaises de coaching professionnel – l’ICF (International Coach Federation), l’EMCC France (European Mentoring and Coaching Council) et la SFCoach (Société Française de Coaching) annoncent le lancement d’un site web commun :www.coach-pro.org. Conscientes du besoin de clarifier les pratiques qui existent sur le marché du coaching, source de confusions, les trois organisations ont choisi de partager une même communication pour défendre, promouvoir et structurer le métier de coach professionnel.

Lire l’article de presse : Communiqué de presse Coaching professionnel

Le nouveau livre « Manager avec les accords toltèques » vient de paraître !

Trouver le juste équilibre entre performance et sérénité.

Dans un contexte difficile de changements permanents qui complexifie les relations au sein des organisations, comment est-il possible de conjuguer performance et sérénité ?

Ce livre est le premier guide pratique d’application des accords Toltèques en entreprise. Il s’adresse également à tous types d’organisations (associatif, politique, organisme public, monde médical …) qui sont confrontées à la question du « mieux vivre et réussir ensemble ».

« Manager avec les accords toltèques » apporte des réponses concrètes sous forme de témoignages et conseils en s’appuyant sur des principes ancestraux :  les  5  accords toltèques  :

Que votre parole soit impeccable

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d’autrui.

Ne réagissez à rien de façon personnelle

Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.

Ne faites aucune  supposition

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. À lui seul, cet accord peut transformer votre vie.

Faites toujours de votre mieux

Votre « mieux » change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets.

Soyez sceptique, mais apprenez à écouter

Ne vous croyez pas vous-même, ni personne d’autre. Utilisez la force du doute pour remettre en question tout ce que vous entendez : est ce vraiment la vérité ? Écoutez l’intention qui sous-tend les mots et vous comprendrez le véritable message.

Les auteurs,

  • Olivier Lecointre, manager-coach, a expérimenté avec son équipe cette approche particulière et a priori étrangère au monde de l’entreprise que sont les accords toltèques, dans le but d’apporter plus de lumière, de confiance, de sérénité et de performance.
  • Laurence Aubourg a, quant à elle, intégré avec succès dans sa pratique de coach professionnelle des outils inspirés de la sagesse toltèque.

vous montrent pourquoi et comment cette approche trouve sa place en entreprise et favorise l’émergence d’une intelligence collective, au profit de tous.

Comment les utiliser en équipe? Que peuvent bien être ces « accords d’attitude » qui en découlent ? C’est bien le thème développé dans  « Manager avec les Accords toltèques ».

Atelier Découverte sur l’approche narrative le 25 septembre à Lyon

D’origine australienne et néo-zélandaise, l’approche narrative a pris sa place en France depuis une dizaine d’années et trouve son application dans une grande variété de domaines qui vont de la thérapie au travail social, en passant par le coaching, l’éducation, etc.   Elle  apporte des possibilités nouvelles de travail sur l’identité et le sens donné à sa vie au travers des histoires racontées par une personne, un groupe, une équipe.

Cet atelier d’une journée s’adresse à tous les professionnels de l’accompagnement.

Il  est animé par Chantal Caumel.

L’objectif de cet atelier est d’expérimenter la posture décentrée et influente du praticien narratif et ouvrir de nouvelles possibilités d’accompagnement pour aider les personnes à faire face à des situations difficiles de changement dans leur vie et au travail.

Nous allons parler  d’histoires de problème. Nous chercherons des pistes pour  ouvrir des territoires qui pourraient apporter une nouvelle lecture encourageante et positive sur le paysage identitaire et le paysage d’actions de nos clients.  Nous décalerons le projecteur pour rendre possible l’accès à des chemins alternatifs, des exceptions qui offrent un nouveau regard, de nouvelles histoires préférées guidées par ce qui est vraiment important dans leur vie. Nous allons nous attacher au langage,  aux métaphores et au sens donné aux expériences racontées dans les récits de nos clients. Nous allons nous déplacer dans le monde du client, ses territoires familiers et ceux plus ou moins oubliés. Nous allons voir comment faire alliance avec lui pour enquêter sur des problèmes qui envahissent sa vie et comment l’aider à reprendre une position d’expert de sa vie.

Renseignements et inscription : Chantal Caumel :  ccaumel@elancoach.com

Le coaching professionnel : décryptage et témoignage

Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles  populations concernées ? Dans quels contextes ? Pour quels objectifs ? Pour quelles thématiques ou problématiques ? Quelle valeur ajoutée ?  Le nombre croissant de coachs en France et la multiplicité des types d’interventions soulèvent de nouvelles interrogations : comment choisir un coach professionnel, quelles différences cela fait de sélectionner un coach certifié ? Sur quelles compétences s’appuie la certification des coachs ?  Quels sont les critères majeurs qui permettent de sélectionner un coach professionnel  en entreprise ?

Vous êtes amenés par votre fonction  à prescrire des actions de coaching dans votre entreprise et/ou vous êtes intéressés par ce type de prestation et vous souhaitez y voir plus clair sur la professionnalisation de ce métier,  cet article est fait pour vous. Il décrit la démarche de certification des coachs I.C.F. basée sur un référentiel de 11 compétences. Le témoignage associé permet d’obtenir des réponses concrètes sur le déroulement des étapes  d’évaluation et les  critères d’obtention de  la certification.

Lire l’article : La professionnalisation du coaching en entreprise décryptage et témoignage Ecobiz

Article paru dans les news Ecobiz, Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble.

Enquête sur les attentes des entreprises et des cadres en matière de coaching

D’après la dernière enquête de la Commission Syntec Coaching, depuis 2011, le coaching en entreprise se place davantage dans un contexte d’accompagnement au changement et sur certaines thématiques telles que l’augmentation de l’efficacité d’équipes ou le développement du savoir-faire managérial et du leadership que comme un outil d’aide à la résolution de difficultés.

Le nombre croissant de coachs en France et la multiplicité des types d’interventions contribuent à une demande de professionnalisation  du coaching. Elle se traduit  par une exigence de déontologie et le sens du résultat. Lire l’enquête : syntec-enquete-coaching-2011

Le dernier article du blog Elancoach : cadeau narratif

Cadeau narratif : Contribuer à donner du sens à la vie de l’autre peut parfois donner du sens à sa vie.

Nous les appellerons Alain et Laurence. Alain cherchait une idée de cadeau pour Laurence pour ses 60 ans. Il avait trouvé une idée sans se douter qu’il allait contribuer à redonner vie à des histoires « préférées » que Laurence avait oubliées ou mises dans un coin de sa mémoire.

L’idée était de demander à toutes les personnes qui avaient contribué à une influence positive dans la vie de Laurence et qui avaient gardé un bon souvenir de leur relation d’envoyer un petit mot pour son anniversaire. Cette idée devient un grand projet car Alain ne se doutait pas qu’il allait passer un an à recueillir plus de 100 messages des amis, des copains, des gens qui avaient connu Laurence et qui étaient heureux de se relier à des souvenirs avec elle.

Lire la suite sur le blog Elancoach : article cadeau narratif

Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année !

Chantal CAUMEL

Le dernier livre sur le coaching narratif vient de paraître !

Le nouveau livre « Pistes Narratives pour faire face au sentiment d’échec personnel et professionnel » s’ouvre sur un texte inédit de Michael White, fondateur de l’approche narrative, qui décrit son travail et les pistes ouvertes pour aider les personnes à faire face au sentiment d’échec.  Chantal Caumel, fondatrice d’Elancoach, co-auteur de ce livre, a apporté son  témoignage  parmi les  7 témoignages de coachs narratifs qui ont pu donner naissance à ce livre collectif. Ces témoignages décrivent le travail d’exploration et de déconstruction des contextes de différentes natures dans lesquels se maintient en vie le sentiment d’échec au travail et dans la vie, leurs intentions et leurs options éthiques et pratiques  qui caractérisent les spécificités propres à l’approche narrative.  Lire la suite

Le site Elancoach a changé !

Nous vous offrons une part de notre histoire qui évolue grâce à vous. Elle porte nos valeurs, nos expériences, notre savoir-faire et ce qui compte pour nous dans notre métier.
Nous souhaitons transmettre un message d’espoir dans un contexte de grande turbulence. Continuer la lecture

Décryptage du stress au travail

La course incessante au dépassement de soi alimente inévitablement le stress au travail. Certains semblent s’adapter à un modèle fortement exigeant de conformité basée sur une demande toujours croissante de performance et de résultat à tout prix. D’autres résistent pour préserver une (longue) histoire préférée de valeurs et d’identité collective où ils avaient fondé si fortement leur engagement et leur motivation et dans laquelle ils ne se retrouvent plus aujourd’hui. D’autres perdent l’espoir d’une reconstruction possible et surtout de leur capacité à s’adapter « au toujours plus » au « toujours mieux ». Ils se sentent coupables de cette incapacité et se sentent de plus en plus isolés des autres. C’est dans ces contextes exigeants appuyés par des modèles culturels de plus en plus dominants que le stress au travail trouve un terrain d’épanouissement de plus en plus croissant. Lire la suite de cet article